site du LPNHE

Le site GRIF-UPMC au LPNHE dispose à l’heure actuelle des ressources suivantes :

  • 1500 cœurs de calcul équivalant à une puissance de calcul de 15000 SPEC06
  • 1000 To utiles d’espace de stockage
  • Le LPNHE dispose d’un routeur CISCO à haute performance connecté, d’un coté, à la plate-forme régionale RENATER de Jussieu par une liaison en fibre optique à 10 Gbit/s et de l’autre aux commutateurs réseau du LPNHE qui ont tous été remplacés afin de porter leur débit à 10 Gbit/s.

Les serveurs de calcul ont une consommation électrique de 36 kW et dégagent une chaleur de 126000 BTU/h (soit 36 kW)
Les serveurs I/O ont une consommation électrique de 4 kW et dégagent une chaleur de 15000 BTU/h (soit 4 kW).
Les serveurs de disque ont une consommation électrique de 26 kW et dégagent une chaleur de 90000 BTU/h (soit 26 kW).
Au total la consommation électrique est de 70 kW.

Les salles machines

Les ressources informatiques du LPNHE, dont le projet GRIF-UPMC, sont localisées dans les salles 1222-SS-09 et 122-SS-13 du LPNHE, au sous-sol. Ces deux salles ont une surface d’environ 2*65 m2. Chaque salle peut ainsi accueillir un maximum de 12 châssis.

L’alimentation électrique est assurée par un seul tableau, impliquant donc une seule source d’arrivée électrique pour les deux salles. L’alimentation totale est de 2*125 kVA. Par salle il y a douze prises ondulées de 32 A et trois arrivées non ondulées. Du fait de ce nombre réduit d’arrivées, chaque salle peut accueillir en fait un maximum de 8 à 9 baies.

Un onduleur d’une capacité de 200 kVA a été installé dans une salle voisine 1222-SS-24.

Dans chaque salle la climatisation est assurée par quatre armoires, dont la moitié en double détente (circuit Jussieu + circuit autonome). Il n’y a cependant qu’une seule arrivée d’eau glacée provenant de Jussieu. La puissance totale de la climatisation est de 8*25 kW – soit une puissance totale de 200 kW.

Un faux plancher a été installé dans la salle des serveurs. Une baie pèse environ 700 kg et prend une surface au sol de moins de 1 m². Les baies doivent être espacées et il faut compter de l’espace pour se mouvoir dans la salle. On compte donc ~4 m² par baie.

La sécurité incendie est assurée par des systèmes de détection, d’alarme et de suppression redondants : 5 bouteilles de 24 m3 d’argon à 300 bar dans chaque salle, gérées par une centrale de détection incendie. En cas d’incident, un report d’alarme se fait auprès du poste central de sécurité incendie de l’UPMC.

La sécurité électrique est assurée par des « boutons panique ».
Un système de détection des fuites d’eau a été installé.

Les controles d’accès sont assurés par un système de fermeture mécatronique avec des clés possédant une puce codée et tracable.

La sécurité des personnels est assurée avec un système de détection portable d’anoxie et un dispositif d’alarme pour le travail isolé.

Comments are closed.