Laboratoires utilisateurs

De nombreux laboratoires du CNRS, du CEA et de différentes universités utilisent les ressources du projet GRIF. Le projet étant ouvert à des collaborations internationales c’est donc de nombreux instituts dans le monde entier qui ont ainsi accès aux ressources informatiques offertes.

Rappelons que c’est l’appartenance à une VO (Organisation Virtuelle) qui permet d’utiliser les ressources d’un site grille. Ainsi par exemple, à travers les VO ALICE, ATLAS, CMS et LHCb, les quatre collaborations de physique des particules exploitant les données du LHC, ce sont près de 300 laboratoires membres de ces collaborations, qui ont accès aux ressources du projet GRIF.

Signalons toutefois quelques laboratoires en particulier :

les laboratoires membres de GRIF

  • Laboratoire AstroParticule et Cosmologie (APC)
  • L’Institut de Physique Nucléaire d’Orsay (IPNO)
  • CEA/DSM/IRFU (IRFU)
  • Laboratoire de l’Accélérateur Linéaire d’Orsay (LAL)
  • Laboratoire Leprince Ringuet (LLR)
  • Laboratoire de Physique Nucléaire et de Hautes Energies de Paris (LPNHE)

Laboratoires impliqués à travers l’organisation virtuelle Earth Sience Research (ESR)

  • l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) dont
    • le Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales (LATMOS), UMR 8190, Université Versailles Saint Quentin, UPMC, CNRS
    • le Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD), UMR 8539, UPMC, Ecole Polytechnique, Ecole Normale Supérieure, CNRS/INSU
  • le Laboratoire de Probabilités et Modèles Aléatoires (LPMA), UMR 7599, Universités Paris 6 et 7 – CNRS – FDR Mathématiques Paris Centre
  • l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP)
  • l’Observatoire Paris Meudon
  • le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) à Orléans

Comments are closed.